Séminaire « théories, sources et méthodes » Jeudi 26 janvier 2017 (10h-13h)

Séminaire du laboratoire MIGRINTER « théories, sources et méthodes »
Jeudi 26 janvier 2017 (10h-13h) – Salle Gargantua

Les premiers murs de « L’Europe forteresse » : de la créolisation à la noncirculation dans les territoires ultramarins français

Intervenante : Catherine Benoît
Professeure d’Anthropologie au Connecticut College (New London, Connecticut, Etats-Unis)

Discutant : Cédric Audebert, MIGRINTER

Résumé : La mondialisation est le plus souvent analysée comme la circulation générale des biens, des personnes et des idées qu’accompagnent la diminution des prérogatives des Etats-nations et l’effacement des frontières qui délimitent les territoires nationaux. Le caractère transnational des migrations rendrait compte de cette circulation générale. En étant à l’origine des concepts de transnationalisme, de créolisation, et du « Tout-Monde » qui invitent à une compréhension de la région comme un lieu privilégié pour l’étude des migrations et du multiculturalisme, le champ des études sur la Caraïbe se situe dans cette perspective.

A l’inverse, cette communication présentera les processus et mécanismes historiques et juridiques qui empêchent ou rendent difficile la circulation des populations. Je m’appuierai sur un terrain ethnographique conduit depuis les années 1990 en Guadeloupe, St. Martin, la Guyane et Mayotte pour présenter le contexte juridique et politique du développement des « premiers murs » de l’Europe forteresse, au-delà des rivages de la Méditerranée. Cette conférence sera l’occasion d’exposer le parcours de recherche qui m’a amenée à proposer cette analyse sur les frontières ultrapériphériques de l’Europe.

Organisation : Marie-Françoise Valette, Celio Sierra-Paycha, Naïk Miret, Nelly Martin

Contact : marie.francoise.valette@univ-poitiers.fr

Séminaire libre d’accès, dans la limite des places disponibles (aucune inscription n’est requise). Adresse : Maison des Sciences de l’Homme et de la Société – Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre, Poitiers

Bibliographie sélective :

Ouvrage

  • 2015 Dans le coeur des ténèbres de la Friendly island : migrations, sida et culture à Saint-Martin (In the Heart of the “Friendly island” : Migrations, Aids, and Culture in St. Martin). Québec : Presses de l’Université de Laval & Paris : Éditions Hermann.

Ouvrages collectifs

  • 2010 A. I. Barthélemy, C. Benoît et al. Cette France-là vol. 2 01/07/2008 – 30/06/2009, Paris: Éditions La Découverte. 448 p.
  • 2009 A. I. Barthélemy, C. Benoît et al. Cette France-là vol. 1,  06/05/2007 – 30/06/2008, Paris: Éditions La Découverte. 448 p.

Articles et contributions à des ouvrages scientifiques

  • 2016 “Pampila et politique sur le Maroni : De l’état-civil sur un fleuve frontière en Guyane”, Revue d’histoire de la Justice, (25): 237-259.
  • 2015 “Sans-Papiers amérindiens et noirs marrons. La fabrication de l’étranger sur le fleuve Maroni”, in J. Moomou (ed)., Les marronnages et leurs productions sociales, culturelles dans les Guyanes et le bassin caribéen du XVIIème au XXème siècle : bilans et perspectives de recherche, Cayenne : Ibis Rouge : 77-89.
  • 2012 “L’héritage de l’indépendance d’Haïti à la Guadeloupe. Du langage des droits au non-droit des expulsions,” in F. Saillant & A. Bourdreault-Fournier (eds), Afrodescendances, Cultures et Citoyenneté, Montréal, Presses de l’Université Laval: 181-
    195.
  • 2008 “St. Martin Change of Political Status: Inscribing Borders and Immigration Laws onto Geographical Space,” New West Indian Guide, (82) 3/4: 211-235.

Recherche

Menu principal

Haut de page