Soutenance Amandine Desille 1er juin 2017 – MSHS Poitiers

Amandine Desille

soutiendra sa thèse intitulée :

Governing or being governed? A scalar approach of the transformation of State power and authority through the case of immigration and integration policies of four frontier towns in Israel.

La soutenance aura lieu jeudi 1 juin 2017 à 14 heures en salle Mélusine (MSHS de Poitiers).

Le jury sera composé de :

  • Professeur William Berthomière, Université de Poitiers, France (co-directeur)
  • Professeure Lucinda Fonseca, Université de Lisbonne, Portugal
  • Professeur Eran Razin, Université Hébraïque de Jérusalem, Israël
  • Professeur Yann Richard, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France
  • Professeur Izhak Schnell, Université de Tel Aviv, Israël (co-directeur)
  • Professeure Catherine Wihtol de Wenden, Sciences Po, France

Résumé: Les mutations des échelles de responsabilité, ainsi que le rôle de l’immigration dans la production physique mais aussi symbolique de la ville, sont analysés à travers le prisme des politiques locales d’immigration et d’intégration mises en œuvre dans les villes israéliennes d’Acre, Arad, Kiryat Gat et Kiryat Shmona. La politique volontariste d’accueil des immigrés juifs en Israël, datant des années 1950, est mise à l’épreuve de la décentralisation. En réalité, seule une partie des autorités locales mettent en place des politiques locales d’immigration et d’intégration. L’enquête montre que ces villes moyennes font souvent le choix de former de façon proactive une politique locale afin de « choisir » les immigrés qui s’y installent d’une part ; et de développer de nouveaux canaux d’accès à des ressources publiques d’autre part.

Dans ce contexte, la mise en place d’une politique d’immigration dans la ville engendre une situation d’interdépendance entre des acteurs situées à des échelles de pouvoir différentes. Avec l’éclatement des responsabilités, les acteurs sont mis en concurrence pour obtenir les ressources publiques et privées dédiées à l’intégration des immigrés.

L’immigration prend part à la fabrique du lieu. Via la mise en valeur de la contribution des anciennes vagues d’immigration, et le potentiel imaginé des futurs immigrés, l’immigration est envisagée comme un renouveau démographique, économique ou culturel. Conçue comme un levier, elle permet de redéfinir les échelles de développement de ces villes frontières.

-oOo-

A l’issue de la soutenance, l’impétrante vous invite à un pot de l’amitié

Recherche

Menu principal

Haut de page