Soutenance Celio Sierra-Paycha 20 juin MSHS Poitiers

Celio Sierra-Paycha

a le plaisir de vous annoncer la soutenance de sa thèse de doctorat en géographie, intitulée :

Morphogenèse d’un système migratoire

Émergence(s), Développement(s), Transformation(s) du système migratoire Colombie-Espagne (1988-2014)

La soutenance se tiendra le mardi 20 juin 2017 à 14h en salle Mélusine dans la MSHS de Poitiers (Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre).

Le jury sera composé de :

  • William Berthomière, Directeur de Recherche au CNRS (co-directeur de la thèse)
  • Aron Cohen Amselem, Professeur à l’Université de Grenade
  • Clarisse Didelon, Professeure à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Françoise Dureau, Directrice de Recherche à l’IRD
  • François Héran, Directeur de Recherche à l’INED
  • Christophe Imbert, Maître de Conférences à l’Université de Poitiers (co-directeur de la thèse)
  • Eva Lelièvre, Directrice de Recherche à l’INED
  • Joaquín Recaño Valverde, Professeur à l’Université Autonome de Barcelone

Résumé : Ce travail ambitionne d’analyser le déploiement de près d’un demi-million de migrants, de la Colombie vers l’Espagne et de l’Espagne vers d’autres horizons. Les dynamiques ayant conduit à l’émergence du système migratoire colombien en Espagne à la fin des années 1990, à ses développements de 2000 à 2007, ainsi qu’aux transformations observées depuis la crise de 2008 y sont étudiées à plusieurs échelles : projets migratoires individuels, réseaux familiaux, réseaux migratoires, réseaux urbains. L’hypothèse d’auto-organisation permet d’étudier les contributions différenciées des migrants à la structuration du système migratoire et réciproquement le rôle du système dans la structuration des parcours migratoires des individus. Le recours à une observation multiscalaire – articulant données d’ordre macroscopique (données censitaires, registres de population) et microdonnées individuelles (Encuesta Nacional de Inmigrantes 2007) – ainsi que multi-site (sources colombiennes et espagnoles), a nourri une réflexion sur la « morphogenèse » d’un système migratoire particulier et a permis de confronter cet apport empirique aux hypothèses des grands travaux fondateurs des études migratoires qui sont continument mobilisés et discutés au long des quatre parties de ce manuscrit.

Mots-clés : systèmes migratoires, réseaux migratoires, projet migratoire, méthodes quantitatives, Colombie, Espagne.

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement invité.e.s.

 

 

http://www.ined.fr/fr/recherche/chercheurs/Sierra_Paycha+Celio/

Recherche

Menu principal

Haut de page