Cycle 2019-2020 – 5 décembre

Conférence annulée

Cycle de Conférences 2019-2020

Migrinter – Espace Mendès-France

Migrations et cycle de vie

5 décembre 2019, 18h 30 – 20h, , Salle Confluence

L’expatriation familiale au prisme du genre

Par Karine Duplan, collaboratrice scientifique en géographie et études du genre, université de Genève, chercheuse associée à Sorbonne université, laboratoire Espace, nature et cultures (ENeC) et au Luxembourg institute of socioeconomic research (LISER).

Karine Duplan travaille, en géographie politique et culturelle sur les expériences vécues de la mobilité et de la migration, les circulations des élites transnationales ; en études genre sur la performativité des constructions spatiales des masculinités et féminités, les théories et méthodologies féministes queer et postcoloniales et en épistémologie des sciences sociales sur la production de savoirs situés, l’éthique et la réflexivité dans la recherche.

Présentation de la conférence :

L’expatriation peut être définie comme une forme de migration privilégiée en lien avec un choix de mode de vie. Cette mobilité transnationale intervient souvent dans une phase ascendante de la carrière professionnelle en lien avec la phase intermédiaire du cycle de vie, impliquant le plus souvent une reconfiguration de la vie des autres membres de la famille. Or, de par son caractère genré, l’expatriation tend à renforcer la division traditionnelle des rôles familiaux, favorisant ainsi des formes spécifiques de féminité.

Cette conférence s’intéresse aux ressorts et mécanismes de l’expatriation du point de vue de femmes en situation de mobilité transnationale au Luxembourg, ainsi que le rôle joué par ces actrices majeures de la migration dans la production de sphères privilégiées.

Recherche

Menu principal

Haut de page