Louis Fernier

Doctorant en Géographie depuis octobre 2021 sous la direction de Nathalie Kotlok, Thomas Lacroix et Camille Hochedez

Résumé de projet doctoral 2021-2024

Titre : Environnements et « camps » de personnes migrantes en Europe.

Sur le territoire de l’Union européenne, les politiques publiques contrôlent et mettent à l’écart des populations étrangères dans des camps « fermés » et « ouverts » (en fonction, les personnes sont libres ou non d’en sortir). Cette étude s’intéresse à ces deux types de camps, et propose d’y analyser les liens entre migrations et « environnement ». Dans les camps, les relations entretenues avec l’environnement seraient au centre de deux visions opposées du territoire : celle instaurée par les pouvoirs publics, et celle développée par les populations encampées.

En premier lieu, les caractéristiques environnementales des lieux choisis pour installer ces camps (météo, accès aux services, isolement, proximité de sites pollués, nuisances…) peuvent être utilisées pour reléguer des populations déjà potentiellement vulnérables. Grâce aux données de Migreurop et de l’Observatoire des Camps de Réfugiés, un travail de cartographie à l’échelle de l’Europe permettra de mettre en avant des indicateurs de relégation dans les camps étudiés.

Une fois installés, ces camps transforment leur environnement à différentes échelles en modifiant les paysages et la gestion de ressources (eau, électricité, déchets) ; ce qui a des conséquences sur les populations hôtes et encampées. Via plusieurs études de terrains dans des contextes différents, il s’agira ici d’analyser les changements engendrés par les camps sur leur territoire d’accueil, leur environnement « externe ».

Dans le même temps, on s’intéressera aux moyens utilisés par les personnes encampées pour adapter l’environnement « interne » des camps (leur cadre de vie) à leurs besoins, et s’approprier ces lieux de précarité. Car si l’environnement peut être à la fois instrumentalisé contre les personnes encampées, et dévalorisé par la présence d’un camp, il serait aussi un facteur déterminant dans leur accès à l’autonomie et à leur reconnaissance en tant que citoyens.

CV (format pdf)

Recherche

Menu principal

Haut de page