Benjamin Naintré

Doctorant en sociologie (1ère année)
Allocation ministérielle
Migrinter (CNRS-UMR7301)
MSHS – Bâtiment A5
5 rue Théodore Lefebvre
TSA 21103
F 86073 POITIERS CEDEX 9
Tel. 05 49 45 46 43 (bureau des doctorants)
Mail : benjamin.naintre@univ-poitiers.fr
Titre provisoire de la thèse

« Des jeunes du plaț dans la place » : une approche translocale des expériences de la ville et de la migration de jeunes travailleurs roms roumains.

Directrice : Adelina Miranda (Université de Poitiers/UMR 7301 Migrinter).
Co-directrice : Céline Bergeon (Université de Poitiers/UMR 7301 Migrinter).

Résumé

Ma recherche doctorale est menée auprès d’adolescent.es et jeunes adultes roms originaires de Roumanie et vivant, ou ayant vécu, avec leur entourage familial, en bidonville et en squat dans certaines villes paupérisées de la petite couronne parisienne, ancienne banlieue rouge et futur Grand Paris. Cette recherche doctorale se réalise comme une ethnographie de leurs expériences urbaines et migratoires à partir de trois types de lieux constitutifs de leurs parcours migratoires : les lieux d’activités économiques à Paris ; les lieux de vie en banlieue parisienne et les lieux d’origine en Roumanie.

C’est dans une approche translocale que je pose la question des processus d’ancrage, d’affiliation et d’identification en jeu dans la trame de leurs expériences de la ville et de la migration ; question d’autant plus singulière que ces jeunes ont grandi à l’intersectionnalité des catégories d’âge (jeunes), ethnique (Roms), sociale (travailleur.ses pauvres de l’économie informelle) et relégués à des spatialités illégitimes (le bidonville), comme prismes des régulations associatives et institutionnelles. Ce travail de thèse cherche à comprendre comment cette jeunesse parvient à se fabriquer une place, en tension permanente, entre une « présence-à-la-ville », qui se lit dans les expressions quotidiennes de leur citadinité, et une « présence-à-la-migration » qui les situe comme les acteurs dépositaires du projet migratoire familial.

Je favorise une approche qualitative de parcours migratoires diversifiés et de trajectoires de vie. Les postulats qui fondent l’ethnographie sont les plus à même de répondre aux exigences de ma recherche doctorale (observation, description, récit de vie).

Cursus universitaire

2014-2015 : Master en Science Politique / Spécialité : Nouvelles dynamiques du politique : justice, discriminations, mobilisations – Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis (mention TB).

2011-2013 : Master professionnel en Migrations Internationales / Spécialité : Conception de projets en coopération pour le développement – Université de Poitiers (mention B).

2008-2011 : Licence en Sociologie – Université de Poitiers.*

*2010-2011: L3 de sociologie à l’Université de Copenhague (programme      ERASMUS).

Activités scientifiques

Publication(s)

  • 2016 «Tickets de métro et manele : une ethnographie des «Ticket-Boys» à la gare du Nord, ou les prémisses d’une lecture des expériences urbaines et transnationales des «travailleurs» roumains à Paris. Jeunes et mineurs en mobilité. Observatoire sur la migration des mineurs, Migrinter, n° 2, pp. 63-78.

Communication(s) orale(s)

  • Janvier 2019 – Séminaire doctoral « Présentation de travaux de thèse », Laboratoire Migrinter, MSHS de Poitiers.
  • Décembre 2018 – Séminaire doctoral « Métropoles et Migrations. Postures de recherche en sciences sociales », coorganisé par Adelina Miranda (MIGRINTER) et Agnès Deboulet (LAVUE), Université Paris-Nanterre.
  • Décembre 2017, Mars 2018, Juillet 2018 – Séminaire doctoral « Appréhender la métropole. Posture de recherche en sciences sociales », coorganisé par Adelina Miranda (MIGRINTER) et Agnès Deboulet (LAVUE), Université Paris-Nanterre.
  • Avril 2017 Séminaire «Terrains de l’anthropologie» à l’EHESS dans le cadre du programme Migrom «Approches interdisciplinaires des sociétés romani/tsiganes» (EHESS et FMSH).

Participation à des programmes de recherche

  • 2017-2019 –Programme ANR Marg-IN (MARGinalisation / Inclusion) : les effets à moyen et à long terme des politiques de régulation de la pauvreté étrangère sur les populations-cibles : le cas des migrants dits « roms » dans les villes d’Europe occidentale (France, Italie, Espagne), coordonné par Céline Bergeon (MIGRINTER), Olivier Legros (CITERES), Tommaso Vitale (CEE).
  • Mars 2017 – Agent contractuel pour le programme de recherche AMERICAS (Auto-Mécanique et Repair Cafés Solidaires) porté par l’Université Paris 8 en partenariat avec Plaine Commune et la ville de Villiers-le-Bel, financé par le Commissariat Général aux Investissements.
  • 2016 – Stagiaire pour le programme de recherche RAVIMEC (Reste-A-Vivre et Mécanique Ambulante) porté par l’Université Paris 8 en partenariat avec Plaine Commune et la ville de Stains, financé par le Commissariat Général aux Investissements.

Organisation d’événements scientifiques

  • Juin 2019 – 6ème séminaire annuel du réseau Migrations « Migrations et espaces publics : discours, pratiques et postures », EHESS (membre du comité scientifique).
  • Décembre 2018 – Journée d’étude du VRAC (Vivier de Recherche-Action Collaboratif) « Entre opportunité et injonction, outil et finalité : enjeux scientifiques et associatifs du nouvel accent mis sur l’autonomie des populations précaires », MSH Paris Nord (membre fondateur).
  • Juin 2018 – 5ème séminaire annuel du réseau Migrations « Humanité et fermeté : lire les frontières au prisme des discours et des dispositifs migratoires », MSHS de Poitiers (membre du comité logistique).

Activités dans des revues scientifiques 

  • Depuis Octobre 2018 – secrétaire de rédaction dans la revue en ligne e-migrinter, laboratoire MIGRINTER, MSHS de Poitiers.
  • Depuis Octobre 2017 – secrétaire de rédaction dans la revue en ligne Jeunes et Mineurs en Mobilité, Observatoire de la Migration des Mineurs, laboratoire MIGRINTER, MSHS de Poitiers.

Recherche

Menu principal

Haut de page