Benjamin Naintré

Doctorant en sociologie (1ère année)
Allocation ministérielle
Migrinter (CNRS-UMR7301)
MSHS – Bâtiment A5
5 rue Théodore Lefebvre
TSA 21103
F 86073 POITIERS CEDEX 9
Tel. 05 49 45 46 43 (bureau des doctorants)
Mail : benjamin.naintre@univ-poitiers.fr
Titre provisoire de la thèse
Les expériences urbaines et transnationales de jeunes travailleurs roms roumains à partir de trois lieux d’ancrages (gare du Nord à Paris, bidonvilles en Île-de-France et localités d’origine en Roumanie).
Directrice : Adelina Miranda (Université de Poitiers/UMR 7301 Migrinter).
Co-directrice : Céline Bergeon (Université de Poitiers/UMR 7301 Migrinter).
Résumé
Ma recherche doctorale vise à comprendre dans quelle mesure les pratiques de jeunes roms roumains travaillant dans l’économie informelle s’articulent avec un projet migratoire collectif porté par la famille. Je m’intéresse à deux groupes de jeunes : les uns se prostituent sur le parvis de la gare du Nord tandis que les autres revendent des tickets de métro aux touristes dans la gare.
Trois lieux d’ancrages constitutifs de leurs parcours migratoires ont été identifiés : de la gare du Nord aux bidonvilles en Île-de-France jusqu’à leurs localités d’origine en Roumanie, j’analyse le projet migratoire de ces jeunes relégués à plusieurs niveaux mais pour autant véritables acteurs des territoires qu’ils investissent et redéfinissent par leurs pratiques économiques, leurs mobilités et leurs sociabilités.
Par ailleurs, ces trois territoires impliquent la mise en rapport de plusieurs échelles d’observation (locale, métropolitaine et transnationale) dans l’idée d’une continuité des circulations et d’une contiguïté des territoires.
Mettre en lumière les expériences urbaines et transnationales de ces jeunes, c’est aussi plus largement proposer une réflexion singulière sur la
métropole pour mieux en définir ses nouveaux enjeux, notamment en termes d’usages, de co-présence et de production d’espaces.
Je favorise une approche qualitative de parcours migratoires diversifiés et de trajectoires de vie. Les postulats qui fondent l’ethnographie sont les plus à même de répondre aux exigences de ma recherche doctorale (observation, description, récit de vie).
Cursus universitaire
2014-2015
  • Master en Science Politique / Spécialité : Nouvelles dynamiques du politique : justice, discriminations, mobilisations – Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis (mention TB).
2011-2013
  • Master professionnel en Migrations Internationales / Spécialité : Conception de projets en coopération pour le développement – Université de Poitiers (mention B).
2008-2011
  • Licence en Sociologie – Université de Poitiers.*
  • 2010-2011: Programme ERASMUS à l’Université de Copenhague, Danemark (L3 de sociologie)
Activités scientifiques
Publication(s)
  • 2016 «Tickets de métro et manele : une ethnographie des «Ticket-Boys» à la gare du Nord, ou les prémisses d’une lecture des expériences urbaines et transnationales des «travailleurs» roumains à Paris. Jeunes et mineurs en mobilité. Observatoire sur la migration des mineurs, Migrinter, n° 2, pp. 63-78.
Communication(s) orale(s)
  • Avril 2017 Séminaire «Terrains de l’anthropologie» à l’EHESS dans le cadre du programme Migrom «Approches interdisciplinaires des sociétés romani/tsiganes» (EHESS et FMSH).
Participation à des programmes de recherche
  • Mars 2017 – Agent contractuel pour le programme de recherche AMERICAS (Auto-Mécanique et Repair Cafés Solidaires) porté par l’Université Paris 8 en partenariat avec Plaine Commune et la la ville de Villiers-le-Bel, financé par le Commissariat Général aux Investissements.
  • 2016 -Stagiaire pour le programme de recherche RAVIMEC (Reste-A-Vivre et Mécanique Ambulante) porté par l’Université Paris 8 en partenariat avec Plaine Commune et la ville de Stains, financé par le Commissariat Général aux Investissements.

Recherche

Menu principal

Haut de page