MigrinterNet

WIKINDX Resources

Cambrésy, L., & Lassailly-Jacob, V. (Eds.). Populations réfugiées : de l'exil au retour. Paris: IRD. 
Added by: MIGRINTER (23 Jan 2015 15:55:51 UTC)
Resource type: Book
BibTeX citation key: Cambrsy
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Cambodgiens, camps de réfugiés, Ethiopie, flux migratoires, Grèce, Guatémaltèques, Kenya, Koweït, Laos, Liban (Beyrouth), Mexique, Mozambicains, population déplacée, réfugiés, réseaux communautaires, Sahraouis, Somali, Turquie, Zaïre, Zambie
Creators: Cambrésy, Lassailly-Jacob
Publisher: IRD (Paris)
Views: 6/201
Views index: 13%
Popularity index: 3.25%
Attachments    
Abstract     
Les migrations internationales sont devenues l'un des enjeux majeurs des rapports entre les Etats. Plus de vingt millions de personnes dans le monde sont déplacées ou réfugiées du fait de conflits politiques, identitaires ou territoriaux. Certaines d'entre elles, afghanes, sahraouies, somaliennes ou angolaises connaissent depuis dix, vingt ou même trente ans, la vie des camps. Plus ou moins bien intégrées dans le pays d'accueil, ces réfugiés rencontreront également des difficultés politiques, économiques et juridiques importantes au moment du retour dans leur pays d'origine. Ces difficultés constituent autant de freins à la reconstruction nationale et hypothèquent la stabilité et l'avenir de nombreuses régions du monde. ; La première partie fait ressortir le caractère parfois positif des migrations dans la construction de l'Etat. Les sociétés malmenées peuvent faire preuve de dynamisme et d'une capacité d'adaptation remarquables. L'exemple de la Somalie montre bien toute l'importance du rôle économique des exilés dans la reconstruction de leur pays. De même, la Turquie, terre d'émigration vers l'Europe, est en même temps une terre d'accueil pour un mélange de populations qui constitue le coeur de la construction nationale. ; Les obstacles à l'intégration des réfugiés dans le pays d'accueil, les conditions de vie ou de survie dans les camps, les limites de l'action humanitaire sont analysés dans une deuxième partie. ; L'exemple des réfugiés mozambicains sur les terres des Zambiens montre que les trois acteurs impliqués, le Haut Commissariat aux Réfugiés, la principale ONG, et le gouvernement zambien, ont eu des stratégies contradictoires qui ont joué un rôle dans le rapatriement massif des réfugiés mozambicains en 1994. Les dons de la communauté internationale au seul profit de ces réfugiés vivant aux côtés de la population locale peu aidée par le gouvernement zambien ont provoqué des tensions importantes entre les deux groupes et ont conduit au départ des Mozambicains. ; Autre situation : celle des réfugiés palestiniens dans des camps qui sont enracinés depuis 50 ans dans la banlieue de Beyrouth. Pourtant, en dépit des liens tissés avec la population locale, les camps restent des constructions précaires comme si leurs habitants refusaient l'intégration. ; Il apparaît que, contrairement à des idées largement répandues, plus les camps perdurent, plus le désir de rentrer chez soi est fort et revendiqué. Mais les gouvernements des pays d'accueil ne cherchent pas toujours à organiser le rapatriement des réfugiés ; ils peuvent parfois, pour des motifs divers, offrir des possibilités d'intégration à ces populations. ; Certaines communications font aussi ressortir, à l'inverse, que le désir de retour n'est pas partagé par tous et que les réfugiés des camps peuvent agir et se reconstruire socialement et politiquement dans l'exil. ; Peut-on parler du succès ou de l'échec du retour et de la réintégration des réfugiés dans leur pays d'origine ? Au Cambodge, le retour des réfugiés met en lumière l'importance de la question foncière. La fin de la guerre et le retour au pays ne signifient malheureusement pas la fin des migrations car les réfugiés rentrent dans un pays dévasté où la disponibilité des terres cultivables reste un problème, qu'il s'agisse de terres minées ou bien confisquées par les militaires. ; Le Laos présente une situation plus favorable du moins dans le cas étudié, celui d'un village où la réinstallation se passe de manière satisfaisante. Depuis le début des années 1990, date de l'installation de villages de rapatriés, ces réfugiés, d'assistés sont devenus des acteurs dynamiques aux stratégies de survie originales qui ont réussi à développer des activités économiques en s'appuyant sur des réseaux de relations internationaux. ; Cet ouvrage, auquel ont participé une quinzaine de chercheurs ayant une connaissance approfondie du terrain, fait apparaître, à partir d'exemples très contrastés pris dans les différents continents, la complexité de ces situations et les contradictions des Etats concernés.
Added by: MIGRINTER  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 22434 | Database queries: 69 | Script execution: 0.20934 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography