MigrinterNet

WIKINDX Resources

Potot, S. (2003). La reconversion des réseaux migrants à târgoviste. In D. Diminescu (Ed.), "Visibles mais peu nombreux..." : les circulations migratoires roumaines (pp. 213–234). Paris: Editions de la Maison des sciences de l'homme. 
Added by: MIGRINTER (23 Jan 2015 16:21:00 UTC)
Resource type: Book Article
BibTeX citation key: Potot2003a
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Europe, réinsertion au pays d'origine, réseau migratoire, retour, Roumains, Roumanie (Târgoviste)
Creators: Diminescu, Potot
Publisher: Editions de la Maison des sciences de l'homme (Paris)
Collection: "Visibles mais peu nombreux..." : les circulations migratoires roumaines
Views: 3/229
Views index: 15%
Popularity index: 3.75%
Attachments     URLs     http://halshs.arch ... alshs-00080704/en/
cote    BII 23
Added by: MIGRINTER  
Langue doc    fre
Added by: MIGRINTER  
Abstract     
Les bénéfices engendrés par la migration pour les jeunes roumains qui retournent temporairement, ou définitivement, dans leur pays sont autant, voire parfois plus, sociaux qu'économiques. En effet, si le capital financier accumulé durant l'émigration se dilapide souvent rapidement par une consommation ostentatoire lors des retours dans la localité d'origine, en revanche, les relations sociales qui se dessinent à l'étranger se maintiennent et se renforcent dans le temps. En cela, l'expérience migratoire est fédératrice d'une nouvelle identité collective qui se prolonge en Roumaine, tout en trouvant ses racines dans le partage d'une « mémoire collective migrante ». L'analyse montre que cette sociabilité, spécifique aux anciens –et potentiellement futurs- migrants, se convertit, dans le pays de départ, en capital social mobilisé dans un contexte nouveau, celui du business local. En cela, appartenir au réseau des « émigrés » permet la mise en commun de ressources et défini un cadre de confiance mutuelle, lesquels s'avèrent particulièrement utiles dans un pays où les échanges informels tiennent une place essentielle. L'étude est basée principalement sur une enquête menée à Târgoviste (Roumanie), dans le « milieu » des jeunes migrants, au printemps 2000, et complétée par certaines observations faites à l'étranger, en France et en Espagne notamment.
Added by: MIGRINTER  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 22434 | Database queries: 61 | Script execution: 0.20907 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography