MigrinterNet

WIKINDX Resources

Berthomière, W. (2006). Les juifs d'ex-urss en israël : chronique d'une décennie d'immigration. Poitiers: [s.N.]. 
Added by: MIGRINTER (26 Jan 2015 15:08:39 UTC)
Resource type: Book
BibTeX citation key: Berthomire2006a
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: démographie, développement régional, diaspora, flux, intégration, Israël, logement, pratique urbaine, répartition géographique, réseaux communautaires, Russes, Soviétiques, territoire, vague migratoire
Creators: Berthomière
Publisher: [s.N.] (Poitiers)
Views: 2/222
Views index: 14%
Popularity index: 3.5%
Attachments     URLs     http://halshs.arch ... fr/halshs-00097442
Langue doc    fre
Added by: MIGRINTER  
Abstract     
Israël a connu au cours des années quatre-vingt-dix, une des aliya les plus importantes de son histoire. L'immigration juive a en effet connu suite à l'effondrement du bloc communiste, une nette recrudescence avec l'arrivée de milliers de Juifs soviétiques. Au cours des dernières années, plus d'un million de Juifs ont quitté l'ex-URSS pour l'occident dont la majorité s'est dirigée vers Israël (environ 800 000), seul véritable pays d'accueil. Cette vague migratoire a totalement perturbé le régime démographique d'Israël et a conduit ses dirigeants à repenser leur stratégie territoriale. Les impératifs territoriaux, qu'étaient la déconcentration spatiale de la frange littorale au profit des espaces sous-peuplés du sud, l'impulsion d'une mobilité interne du centre vers le nord du pays (Galilée) ou vers Jérusalem-est afin de maîtriser démographiquement ces espaces disputés aux populations arabes, et qui avaient été quelque peu délaissés faute de dynamisme démographique suffisant, ont pu être totalement reconsidérés. Néanmoins, la mise en place d'une politique d'intégration directe laissant le libre choix de résidence aux nouveaux immigrants, n'a pas permis un interventionnisme direct de l'Etat dans la répartition spatiale de l'immigration. Cette thèse s'est donc attachée à montrer quelles ont été les interactions entre logiques de groupes et logiques d'Etat dans le contexte de la migration juive d'ex-URSS. Par l'esquisse d'une typologie des pratiques de l'espace des Juifs ex-soviétiques nous avons tenté d'amener des éléments de conclusions sur les convergences ou divergences des actions de ces deux acteurs de la scène socio-politique israélienne des années quatre-vingt-dix. L'ensemble des résultats avancés dans l'analyse de la répartition des nouveaux immigrants ont également permis de déceler les reconfigurations identitaires sous-jacentes qui nous ont poussé à penser Israël autrement.
Added by: MIGRINTER  
Notes     
Version écourtée d'une thèse de doctorat de géographie soutenue à l'Université de Poitiers en 2000
Added by: MIGRINTER  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 22434 | Database queries: 65 | Script execution: 0.22163 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography