MigrinterNet

WIKINDX Resources

Yea, S. (2008). Married to the military: filipinas negotiating transnational families. International Migration, 46(4), 111–144. 
Added by: MIGRINTER (30 Jan 2015 16:16:58 UTC)
Resource type: Journal Article
BibTeX citation key: Yea2008
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Américains, comportement matrimonial, couple mixte, femmes, mariage, Philippins, relations familiales, trafic de main-d'oeuvre
Creators: Yea
Collection: International Migration
Views: 5/137
Views index: 9%
Popularity index: 2.25%
Attachments    
cote    revue
Added by: MIGRINTER  
Langue doc    eng
Added by: MIGRINTER  
Abstract     
[Auteur] Les femmes qui s'expatrient en qualité d'"hôtesses" sur le continent asiatique ont plus de chances de nouer des relations dans le cadre transnational, car la nature de leur travail, qui suppose entre autres de bavarder et de danser avec les clients et qui passe parfois par le commerce du sexe, fait qu'elles nouent souvent des liaisons amoureuses avec les clients des boîtes de nuit qui les emploient. Cette éventualité est encore plus prononcée s'agissant des femmes tombées aux mains de trafiquants d'êtres humains qui les exploitent en tant qu'hôtesses. En effet, elles tentent fréquemment de pallier la grande vulnérabilité qui est la leur en se tournant vers leurs clients-amis en quête de soutien et d'assistance. Le mariage est souvent l'aboutissement de ce type de liaison. Le présent article étudie les nombreuses conséquences de ces mariages sur la famille des hôtesses. L'auteur met particulièrement l'accent sur la manière dont ces mariages peuvent à la fois peser sur les responsabilités familiales existantes et favoriser l'apparition de nouvelles responsabilités. Elle cite notamment le cas des Philippines mariées à des soldats américains en Corée, qui est évoqué d'emblée pour situer le débat. L'auteur avance que les femmes migrantes qui s'engagent dans ce type de mariage sont souvent tiraillées entre les exigences potentiellement contradictoires des attaches et responsabilités familiales anciennes (dans leur pays d'origine) et nouvelles (avec leur époux américain). Elle ajoute que, si les nouvelles familles de ces femmes affichent en apparence les signes caractéristiques de la répartition traditionnelle des rôles entre les sexes, elles sont souvent marquées par les longues absences de l'époux (dans d'autres pays ou dans le pays de résidence) et par les effets à long terme de la migration transnationale, qui peuvent se révéler très perturbants pour le bon fonctionnement de la famille.
Added by: MIGRINTER  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 22434 | Database queries: 60 | Script execution: 0.22211 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography