MigrinterNet

WIKINDX Resources

Andrijasevic, R. (2005). La traite des femmes d’europe de l’est en italie : analyse critique des représentations. Revue Européenne des Migrations Internationales, 21(1), 155–175. 
Added by: MIGRINTER (30 Jan 2015 16:22:31 UTC)
Resource type: Journal Article
BibTeX citation key: Andrijasevic2005
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: biographie, crime, Européens de l'Est, femmes, Italie, prostitution, récit de vie, trafic de main-d'oeuvre, violence
Creators: Andrijasevic
Collection: Revue Européenne des Migrations Internationales
Views: 3/172
Views index: 21%
Popularity index: 5.25%
Attachments     URLs     http://remi.revues.org/index2354.html
cote    revue
Added by: MIGRINTER  
Langue doc    fre
Added by: MIGRINTER  
Abstract     
Les études féministes sur le trafic des femmes pour l’industrie du sexe ont, pour la plupart, concerné les conditions de vie et de travail des femmes « trafiquées » lorsqu’elles arrivent dans le pays de destination. Jusqu’à aujourd’hui, le débat féministe sur le trafic s’apparente aux anciens débats sur la prostitution, mettant l’accent sur des thèmes comme la violence contre les femmes et le travail sexuel. L’article propose de détourner l’attention toujours trop centrée sur les conditions de travail pour la diriger vers l’examen de la phase de recrutement et du transport liés à ce trafic. Mon étude, –fondée sur des récits biographiques de femmes « trafiquées » d’Europe de l’Est vers l’Italie pour travailler dans la prostitution–, met en évidence des catégories de migrations illégales, de frontières et de criminalité liées au trafic. Ainsi, on interroge les effets des politiques frontalières de la nouvelle Europe et son dispositif légal et matériel concernant le trafic. De plus, le trafic est ainsi théorisé dans le contexte de l’élargissement de l’Europe. Mon étude soutient que des études féministes bien informées politiquement et théoriquement devraient d’abord interroger la conceptualisation courante du trafic avant de faire le lien avec l’étude des victimes du crime organisé. Elles devraient aussi se pencher sur l’étude des implications du régime frontalier de Schengen et des politiques de visa sur le trafic des femmes. Cette étude suggère que le fait de privilégier la dichotomie entre victime et criminel a pour conséquence une trop grande simplification théorique des débats courants sur le trafic. Elle propose plutôt de mettre l’accent sur une perspective migratoire qui aide à élargir et à approfondir le cadre analytique du phénomène du trafic.
Added by: MIGRINTER  
Notes     
Dossier "Femmes, genre, migration et mobilités", sous la direction de Christine Catarino, Mirjana Morokvasic et Marie-Antoinette Hily
Added by: MIGRINTER  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 22434 | Database queries: 62 | Script execution: 0.24981 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography