MigrinterNet

WIKINDX Resources

Contreras, Y. (2012). Cambios socio-espaciales en el centro de santiago de chile: formas de anclarse y prácticas urbanas de los nuevos habitantes. Unpublished PhD thesis, Université de Poitiers ; Pontificia Universidad Católica de Chile. 
Added by: MIGRINTER (02 Feb 2015 16:25:14 UTC)
Resource type: Thesis/Dissertation
BibTeX citation key: Contreras2012
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: changement social, Chili (Santiago), développement social urbain, gentrification, habitat, intégration sociale, logement, mobilité résidentielle, mode de vie, recherche, rénovation urbaine
Creators: Contreras
Publisher: Université de Poitiers ; Pontificia Universidad Católica de Chile
Views: 6/246
Views index: 16%
Popularity index: 4%
Attachments     URLs     http://tel.archive ... es.fr/tel-00684955
cote    T 182
Added by: MIGRINTER  
Langue doc    esp
Added by: MIGRINTER  
Abstract     
[auteur] La thèse a comme objet géographique la commune de Santiago, située dans la partie centrale de la ville de Santiago, spécifiquement quatre zones caractérisées par une profonde transformation sociale, urbaine et territoriale, que ce soit en raison de l'arrivée de nouveaux habitants, de la construction de nouveaux édifices, des travaux urbains et de l'amélioration des infrastructures routières, et également de l'apparition de nouvelles offres commerciales et culturelles, autant d'indices de processus de changements socio-urbains. La thèse aborde donc les choix et ancrages résidentiels des habitants disposant de revenus moyens ou moyens supérieurs qui arrivent dans des logements nouveaux et recyclés dans quatre zones de transformation de la commune de Santiago depuis le début des années 90. Il ne faut pas perdre de vue que dans le centre de Santiago arrivent également des habitants disposant de revenus inférieurs, en particulier de jeunes pauvres urbains représentés par des immigrants internes et latino-américains pour qui le centre de Santiago est devenu un espace significatif dans les dix dernières années. Dans ces quatre zones se conjuguent un nombre significatif de mutations socio-urbaines qui révèlent l'arrivée d'habitants disposant de revenus plus élevés ou de revenus similaires à ceux des résidents pré-existants : verticalisation à travers la construction d'édifices en hauteur, recyclage et réhabilitation d'anciennes constructions et récupération d'espaces publics. A cela s'ajoutent la rénovation et la création d'offres commerciales comme les cafés, galeries d'art, restaurants, salons de thé, entre autres modalités de consommation de plus en plus sophistiquées qui seraient le signe d'un processus de gentrification résidentiel, culturel et de changement socio-spatial. La gentrification abordée par la thèse se réfère à un processus de changement socio-spatial, commercial et culturel des quartiers centraux. Toutefois, dans le cas de Santiago, la gentrification est différente : elle ne suppose pas une expulsion des habitants disposant de plus faibles ressources, sinon plutôt l'invasion, la succession ou le remplacement d'habitants disposant de revenus similaires ou supérieurs à ceux des habitants pré-existants, mais avec une plus forte demande en termes de biens et services de consommation culturelle et commerciale.
Added by: MIGRINTER  
Notes     
Sous la dir. de Françoise Dureau et Carlos De Mattos. Bibliogr. pp. 369-380.
Added by: MIGRINTER  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Total resources: 22434 | Database queries: 64 | Script execution: 0.22696 secs | Style: American Psychological Association (APA) | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography